Entrez à Ilvermorny et venez étudier dans la célèbre école de sorcellerie, travailler au COMEUDA ou même boire un verre à Cockaigne, petit village entièrement sorcier situé au pied d'Ilvermorny !
 
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Histoire de l'Amérique du Nord magique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Maître de ces lieux


Messages : 139


Histoire de l'Amérique du Nord magique
Vous vous en douterez, l'histoire de la magie aux Etats-Unis n'est pas la même que celle de la Grande-Bretagne alors voici un rapide résumé de ce qu'il s'est passé ! Pour plus d'informations, rendez-vous sur Pottermore.
L'Amérique magique avant le XVIIème sièclePour les sorciers, les grandes découvertes du XVème siècle furent regardées avec la bienveillance d'un grand frère dont le benjamin comprend enfin une leçon d'histoire ou apprend son premier enchantement. Car les communautés magiques se sont toujours connues, grâce à leurs moyens de transport et aux prophéties ou autres visions.
Ainsi, en Amérique trouvait-on également des sorciers, qui héritaient de la maîtrise de la magie ou bien en recevaient spontanément le don. Dans les tribus amérindiennes, les sorciers et sorcières étaient réputés pour leurs capacité exceptionnelles de guérison ou de chasse. Parfois, cependant, on les considérait possédés par un esprit malveillant. Par ailleurs, de nombreuses légendes entouraient les « Marcheurs de peau », animagi américains, répandues par des non-maj médecins voulant discréditer leurs homologues magiciens.
Les Amérindiens étaient particulièrement doués dans la magie botanique et auprès des créatures. D'excellents potionnistes, ils pratiquaient, contrairement aux Européens, une magie sans baguette.

L'arrivée des Européens en AmériquePour des raisons diverses, soit par espoir d'une vie meilleure, soit pour fuir des persécutions, les sorciers européens suivirent leurs compatriotes dans l'émigration vers l'Amérique du Nord au XVIIème siècle. Mais tout restait à faire car ils n'y trouvèrent aucun de leurs repères habituels. Pas d'école, pas de fabricant de baguettes, une faune et une flore différentes... De plus, la colonisation et les conflits associés forgèrent une extrême suspicion des Puritains pour tout acte occulte. Mais le plus grand danger pour les sorciers étaient les Ratisseurs.

Les crimes des RatisseursEn l'absence de régime juridique, les Ratisseurs étaient une unité opérationnelle, chargée par d'autres nations, pour mettre aux fers les criminels échappés. Toutefois, leur corruption fut bientôt telle qu'ils arrêtaient tout ce qui avait quelque valeur, avec cruauté et perversion. En particulier, la chasse aux sorcières était leur fond de commerce.
Les procès de Salem de 1692 à 1693 furent l'apogée tragique de ce mouvement. La plupart des exécutions concernèrent des sorcières innocentes ou des non-maj malheureux.

La population sorcière en Amérique du Nord et le rapport au sangLe souvenir de ces événements dissuada les sorciers de s'installer en Amérique, notamment les familles de sang-pur ; c'est pourquoi la population magique des Etats-Unis d'Amérique compte une proportion bien plus importante de nés non-maj que les autres pays. Pour cette raison, la théorie de la pureté du sang y a trouvé bien moins d'échos.
La première tâche du Congrès Magique fut d'ailleurs de traduire en justice les Ratisseurs qui s'étaient retournés contre leur propre communauté. Ceux-ci, excommuniés, firent famille avec des non-maj et leur transmirent une conviction ferme de l'existence de la magie et la haine des sorciers la manipulant.
Le discours de ces familles participa au maintien d'une croyance latente en la magie qui influença sur l'organisation de la communauté magique aux Etats-Unis d'Amérique.

La création du COMEUDAUn siècle avant le Congrès des Etats-Unis non-maj, le Congrès Magique des Etats-Unis d'Amérique (ou COMEUDA) fut construit en réponse au drame de Salem. Alors que les autres nations magiques se constituaient en une fédération internationale magique et fondaient le secret magique international, voté pour la première fois en 1689, la jeune nation américaine les rejoignit.
En 1790, suite à une sordide affaire impliquant Dorcus Douzebranches et un descendant de Ratisseurs, Bartholomew Barebone, à qui elle révéla l'existence des sorciers, le COMEUDA se trouva désemparé face à leurs partenaires magiques, dans le plus gros scandale lié à une infraction au secret magique.
En réaction, la présidente Emily Rappapport décida d'introduire une loi instituant la totale ségrégation entre sorciers et non-maj. Contrairement à leurs cousins européens, les sorciers américains n'avaient plus le droit de se marier ou même de se lier d'amitié avec les non-maj. La communication avec la société non-maj était réduite au strict minimum et les sanctions pour quiconque contrevenait à cet ordre nouveau étaient lourdes.
Pour cette raison, les non-maj furent souvent considérés comme des ennemis et, leur méfiance redoublée, la communauté magique américaine se fit encore plus secrète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître de ces lieux


Messages : 139


Les grandes figures sorcières
Josiah Jackson (XVIIème siècle) : Premier Président et fondateur du COMEUDA, connu pour sa dureté, ce qui était vu comme un point positif suite à l'époque de persécution des sorciers. Son but premier fut de mettre fin aux agissements des Ratisseurs, de les traduire en justice et de renforcer les lois pour lutter contre les sorciers criminels européens. Il est le créateur des Aurors américains.

Charity Wilkinson (XVIIIème siècle) : Troisième Présidente du COMEUDA, elle fut également l'une des premiers Aurors.

Thornton Harkaway (XVIIIème siècle) : Président du COMEUDA connu pour son excentricité, il a été contraint de quitter son poste lorsqu'il a transgressé le Code International du Secret Magique en hybridant des Croups, qui ont attaqué des Non-majs et jappé pendant 48 heures. Durant son court mandat, il a créé le quartier général du COMEUDA, à l'époque à Williamsburg, en Virginie.

Able Fleming (XVIIIème siècle) : Président du COMEUDA, successeur de Harkaway. Il a déplacé le COMEUDA à Baltimore, dans le Maryland, puis à Washington lors de l'éclat de la guerre d'indépendance et l'installation du Congrès Non-Maj' dans la ville.

Elizabeth McGilliguddy (XVIIIème siècle) : Présidente du COMEUDA en 1777, elle présida le débat honteux connu sous le nom de « Nation ou Communauté ? » visant à déterminer si les sorciers devaient oui ou non aider les Non-majs dans leur guerre d'indépendance. Quand les sorciers britanniques déclarèrent qu'ils ne comptaient pas se mêler de la guerre, la présidente McGilliguddy répondit par un message si court qu'il en devint célèbre : « Cela vaudrait mieux. »

Emily Rappaport (XVIIIème siècle) : Quinzième Présidente du COMEUDA et successeur de McGilliguddy, c'est durant son mandat qu'a lieu ce qui sera considéré plus tard comme la plus grosse infraction au Code International du Secret Magique et ce qui entraînera une condamnation humiliante du MACUSA par la Confédération internationale des sorciers : la révélation de l'emplacement d'Ilvermorny et du COMEUDA à Bartholomé Bellebosse, descendant de Ratisseurs. Au cours d'une enquête publique, Rappaport est contrainte d'avouer à la Confédération qu'il n'est pas certain que toutes les personnes ayant été mises au courant des informations révélées par Dorcus avaient bel et bien été amnésifiées. Suite à ces événements, la présidente créa la loi Rappaport, imposant une ségrégation stricte entre les sorciers et les Non-Maj'.

Albus Perceval Wulfric Brian Dumbledore (XIXème et XXème siècles) : L'un des plus puissants sorciers de tous les temps et le directeur de l'école de sorcellerie Poudlard de 1956 à sa mort, en 1997. Albus Dumbledore s'est rendu mondialement célèbre en battant le mage noir Grindelwald en 1945 et en découvrant les douze propriétés du sang de dragon.

Gellert Grindelwald (XIXème et XXème siècles) : L'un des sorciers les plus connus de son temps mais également l'un des plus dangereux, il tua de nombreuses personnes à travers l'Europe.

Tom Elvis Jedusor (XXème siècle) : Connu sous le nom de Lord Voldemort, il fut l'un des plus dangereux sorciers de tous les temps. Obsédé par la pureté du sang et sans pitié, lui et ses adeptes, les Mangemorts, n'hésitaient pas à tuer toute personne se mettant en travers de son chemin, faisant de nombreuses victimes. Il est l'instigateur des deux guerres sorcières.

Harry James Potter (XXème et XXIème siècles) : Seul être humain connu pour avoir survécu au sortilège de la Mort et lié à Tom Jedusor par une prophétie, il est l'élément clé qui a mis fin à la deuxième grande guerre sorcière et à Lord Voldemort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire de l'Amérique du Nord magique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amérique Du Nord: Déserts.
» Un Général en Amérique du Nord
» Laferrière harangue les intellectuels de l'Amérique du Nord
» LES MARAIS D'OKEFENOKEE
» La ligue la plus cabochonne en Amérique du Nord...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ilvermorny ::  :: Premiers pas :: Dossiers importants :: Annexes :: Informations générales-