Entrez à Ilvermorny et venez étudier dans la célèbre école de sorcellerie, travailler au COMEUDA ou même boire un verre à Cockaigne, petit village entièrement sorcier situé au pied d'Ilvermorny !
 
Derniers sujets

Partagez | 
 

 [Cours premier] L'Animal Totem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar



Messages : 661





Aya se tenait debout au centre de la salle, qui était très particulière. Dès sa venue, l'Indien avait pris soin de l'enchanter de manière à ce que la nature reprenne le pouvoir sur les pierres du château et que la végétation s'installe partout, de manière à reproduire une petite clairière intérieure, baignée de la lumière d'un ciel artificiel très réaliste. D'après le professeur, il était impossible d'apprendre le chamanisme coincé entre quatre murs de pierre et privé de soleil. A côté de Aya, au centre de la pièce, se trouvait un foyer circulaire constitué de pierres dans lequel on pouvait voir quelques bûches et brindilles négligemment empilées. L'air était lourd, chargé d'une épaisse fumée d'encens qui emprisonnait déjà les sens des élèves, assis en tailleur, disposés en cercle autour du professeur et du foyer.

Le regard du professeur balayait la classe avec une étincelle de malice et une certaine concentration, comme si l'Indien cherchait à évaluer la circulation des énergies dans la pièce. « Aujourd'hui, pour notre premier cours de chamanisme, je vous propose de faire... une transe initiatique à la recherche de votre Animal-Totem... » déclara Aya d'un air mystérieux. Certains élèves écarquillèrent les yeux au moment où le mot "transe" fut prononcé, ce qui décocha un air amusé au professeur. « J'en vois déjà qui sont à la limite de tourner de l’œil ou de rentrer chez eux avec la peur au ventre à l'idée même de plonger dans une transe chamanique, mais rassurez-vous, c'est un état d'esprit naturel et hautement bénéfique car il vous permet de vous reconnecter à votre nature profonde et de cultiver votre intuition par le biais d'une simple visualisation et d'une saturation des sens. Lors des transes chamaniques, certaines personnes n'éprouvent que de simples manifestations visuelles... Des couleurs, des formes mal définies... D'autres ont de vagues sensations physiques, une sorte d'impression générale qu'il se passe quelque chose en eux sans pouvoir le comprendre ou le conscientiser... Mais pour la plupart, vous allez expérimenter un rêve éveillé, à mi-chemin entre le sommeil et la conscience de votre environnement immédiat... Vous allez voyager en songes. »

Aya fit une pause dans son long discours, attendant d'éventuelles questions qui n'arrivèrent jamais. Il reprit sans attendre la suite de ses explications. « Nous autres, les chamans, nous sommes animistes, c'est à dire que nous croyons en un esprit, une force vitale, qui anime les êtres vivants et la nature, comme les pierres, les arbres ou le vent. Nous croyons également que certains de ces esprits peuvent jouer le rôle de protecteurs ou de guides spirituels. »

Une nouvelle pause. Cela faisait sans doute beaucoup d'informations à digérer, sans compter que la pratique était plus formatrice que toutes ces explications théoriques qui restaient incontestablement nécessaires. « C'est justement le rôle de l'Animal-Totem : c'est un esprit qui protège et guide une personne dans tous les aspects de sa vie et qui renforce l'instinct et la compréhension du monde des esprits. Comprenez bien que, tout comme un sorcier ne choisit pas sa baguette, un chaman ne choisit pas son Animal-Totem. C'est une règle de base : c'est l'Animal qui viendra à vous lors de votre transe dès lors que vous chercherez à le rencontrer avec les bonnes intentions. Je précise, à toute fin utile, qu'il s'agit bien d'un esprit immatériel avec lequel vous pourrez interagir exclusivement dans un état de méditation chamanique. L'Animal-Totem est généralement différent du Patronus d'un sorcier, s'il peut en produire un, et ne peut repousser les détraqueurs. Cet esprit porte en lui un message hautement symbolique qu'il vous faudra comprendre et intégrer, un peu comme une leçon sur votre propre existence. Il est possible, avec le temps, si vous avez assimilé cette leçon, qu'un autre Animal-Totem se présente à vous avec une autre symbolique et un autre enseignement. Mais, pour l'heure, je vous propose de partir à la rencontre de votre premier Animal-Totem.»

L'Indien dégaina sa baguette qu'il brandit en direction du ciel enchanté de la salle de chamanisme. Instantanément, la lumière se tamisa et quelques étoiles scintillantes firent leur apparition sur la voûte céleste magique au dessus de la tête des élèves, comme si la nuit était tombée. D'un second geste, Aya envoya des gerbes dorées en direction d'une paire de tambours posés au sol, qui se mirent à jouer un rythme sourd et incessant qui résonnait dans toute la pièce. Finalement, le professeur pointa le foyer de pierres du bout de sa baguette.« Incendio !» Et, en un instant, un magnifique feu de bois illuminait la salle d'une belle lumière dorée et constituait bientôt le seul point lumineux dans la nuit artificielle recréé par le professeur de chamanisme. L'illusion était parfaite et l'ambiance propice à ce voyage initiatique.

« La première étape de votre voyage est de partir dans la transe chamanique. Laissez vous bercer par le battement régulier des tambours... Laissez l'odeur des encens vous transporter... Laissez votre regard se perdre dans ces flammes qui tourbillonnent et qui dansent devant vous... Restez à l'écoute de toutes les sensations qui se manifestent en vous... Accueillez-les avec détachement et laissez peu à peu votre esprit manifester un rêve... Une image... Et laissez cette image vous pénétrer en même temps que vous l'observez... Et... Très rapidement... Vous commencerez votre voyage à la rencontre de votre Animal-Totem...»

Travaux Pratiques:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Modératrice


Messages : 133


Le cours de chamanisme m'intrigue. J'en ai souvent entendu parler, de cette discipline, étant enfant : dans de nombreux contes, on suivait l'histoire d'Amérindiens, de Marcheurs de peau mais également des rites, de cette magie ancienne qui fonctionne comme un flux, dont il faut savoir se saisir. Je me demande néanmoins quelle différence elle a avec la magie actuelle, celle dont le médium est un bout de bois amélioré. On m'a toujours dit que les mages les plus puissants étaient capables de magie sans baguette. Les Amérindiens sont-ils par essence plus forts que nous ? Je crois qu'ils disposent de cette prescience qui les rend bien plus sensibles à leur environnement. En comparaison, nous sommes des êtres de normes, des êtres d'intellect. Nous conceptualisons avant d'agir. Nous discernons les données, les rangeons dans des cases, mettons en œuvre une méthodologie invariable et spécifique à la réalisation des tâches, ceci dans un objectif d'efficacité, de rentabilité.

Et si nous nous trompions ? Je me suis déjà demandé plusieurs fois pourquoi notre civilisation magique ne s'approche pas davantage de cette façon d'aborder la magie. Nous aurions certainement beaucoup à y apprendre. A nous détacher de ces normes qui nous façonnent, nous enclavent dans une zone de confort à raisonner. La magie, notre essence, dépasse notre entendement. Et nous, pauvres bêtes humaines, voulons la confiner dans le creux de notre conscience, là où nous devrions libérer notre instinct. L'instinct est pour moi le résultat d'un ensemble de données auxquelles notre conscience n'a pas encore accès. Il est une source précieuse et devrait irriguer nos choix.

Alors j'en attends beaucoup de ce cours. Je ne sais pas exactement ce que je veux y trouver. Me laisser surprendre, peut-être ? J'aime me laisser couler aux flots de la vie et espérer sans définir, trouver en chaque instant de quoi étonner mon regard, élargir ma pensée : détruire les frontières que ce monde en moi a forgées.
Les premiers mots du professeur, dont l'accoutrement et la tenue me laissent déjà songeuse, m'intriguent et éveillent mon intérêt. D'un côté, mon esprit mathématique a du mal a appréhender l'idée de transe. De l'autre, je suis pressée par l'envie de me prêter au jeu.
La suite de son discours m'émeut autrement. C'est... troublant et je sens en moi des émotions contraires : une peur indéfinissable et une avidité ineffable. « Nature profonde ». Ces deux mots résonnent en moi sans trouver de réponse. Ils ricochent sur toutes les parois, sans rencontrer de point d'accroche. Et, violemment, comme une onde qui claque et déchire ma conscience, ce qui est vrai m'arrache les tympans. Je ne sais pas qui je suis.
Je déglutis. J'essaie d'écouter attentivement.

Voyager en songes. S'attacher à des croyances, simples et banales, douces et réconfortantes. J'ai du mal à desserrer mon rictus mais le souhait se forme en moi de discuter plus avant avec ce professeur. C'est certainement pour cela que notre société ne se rapproche pas de la culture amérindienne, engoncée qu'elle est dans son rigorisme areligieux. Cela semble fou, déraisonnable, de prêter une identité à des éléments de nature qui pour nous auraient un rôle. Je n'y crois pas. Toutefois, il y a bien quelque chose. Quelque chose qui tisse tout ensemble. Peut-être que la biologie a la réponse à cette question et que chez les chercheurs sorciers, on en a développé une doctrine. Je n'en sais rien. Peut-être que lui, le sait ?

Sa définition de l'animal totem me fait penser au Patronus, bien sûr, et je ne dois pas être la seule : c'est un rapprochement logique, car il prend le soin de le défaire. Cela me rappelle également un roman lu enfant, où les gens avaient une conscience extérieure sous la forme d'un animal et pouvaient voguer de mondes en mondes. Le moldu qui avait écrit cela s'était certainement inspiré des mythes existants.
Tout ceci m'interroge : il faut être capable de cesser de réfléchir pour accueillir ce songe. En suis-je capable ? Souvent je laisse flâner mon esprit, guidé par ses propres mécanismes, sans que j'intervienne pour l'influencer. Je crois que je pourrai.

J'écoute avec soin ses explications. C'est rare. Ça m'intéresse. Je me laisse bercer par l'ambiance qu'il instaure et plonge mon regard dans le feu. J'hume l'encens, suit sa voix qui se fait néanmoins lointaine alors que je me perds dans les flammes. Mes yeux me brûlent, perturbés par la chaleur intense qu'ils fixent. Quand je cille, la persistance rétinienne imprime sur mes paupières la lueur perçante.
Les fumées m'enivrent et dans le brasier je ne distingue plus le rouge du jaune, les flammes lèchent mon esprit qui, fasciné, succombe au vertige. La violence que j'impose à mes sens finit par me plaire : je m'y accoutume et au-delà d'elle, perçoit l'espoir d'une paix.

Dans le spectacle dansant des flammes, je crois distinguer un horizon dégagé. Elles drapent, voilent le désert dont le sol mouvant est sec et brûlant. Je suis en elles. Les ombres au sol dessinent des impressions biscornues : est-ce dans leur esquisse que la forme de ce que je recherche doit se présenter ? Je ressens comme un appel et glisse mon regard jusqu'à leur origine. C'est le canyon qui me tourne le dos.
La chaleur m'harasse et je désespère de trouver un point d'eau. Rien que d'y penser, j'humecte mes lèvres, sans effet autre qu'une impression de fraicheur au creux de mes joues. Ce n'est qu'un fantasme mais j'avance. Persuadée de trouver au sein de la montagne un ruisseau.

Je ne marche pas droit. Le décor bouge, tremble. Les ombres s'animent et dansent, tandis que je tâtonne. Je ne peux palper la paroi qui me semble vaciller toutefois. Les limbes m'entraînent et je ne peux résister à leur appel.
Mes mains s'agitent et une aspiration cruelle, comme vitale, soulève ma poitrine. Je perds pied. Ma tête bourdonne. Ou est-ce ma tête ? Cette sensation semble extérieure à moi-même. Je crois entendre un battement d'ailes mais ne peux en voir la provenance. Vers moi il vient. L'oiseau. Mais je ne peux m'en saisir. Il vole, ne cesse de voler. Il ne se pose pas, ne me touche pas. Il vole.

Et moi je retombe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Cours premier] L'Animal Totem
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Totem du Raton-laveur EN ATTENTE
» Totem du requin VALIDE
» Totem de la méduse VALIDE
» Edwige Tove - TOTEM
» Totem du frelon VALIDE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ilvermorny ::  :: Le château :: Les tours :: Tour du savoir :: Chamanisme-