Entrez à Ilvermorny et venez étudier dans la célèbre école de sorcellerie, travailler au COMEUDA ou même boire un verre à Cockaigne, petit village entièrement sorcier situé au pied d'Ilvermorny !
 
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Jacob Fountayn ~ Exorcism, adventure and history.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar

Invité




Jacob Fountayn
Passeport américain
Nom : Fountayn, nom un peu particulier et totalement No-Maj'. Dans le monde sorcier, il est complètement ignoré et oublié mais chez les No-Maj', on le connaît par l’industrie « Fountayn & Co », créait par son père il y a de cela vingt ans.Baguette : Baguette en bois de cornouiller : fournissant des baguettes pleines de malices, poil de démiguise : parfait pour la métamorphose et les sorts défensifs, 30 centimètres et excessivement souple.

Prénom(s) : Jacob, nom particulièrement apprécié en Amérique. Pour la petite histoire, sa mère a bataillé contre son père, qui voulait l'appeler...Clément ! Horrible...

Sortilège favori :Revelio, car il a horreur que quelque chose lui échappe ou lui est caché.

Surnom(s) : Le seul qu'il n'ait jamais eu est "mon chou", venant de sa mère, seulement lorsqu'il n'était qu'un enfant. Son père a toujours été dur envers lui, n'utilisant que Jacob, avec sa voie stricte et sévère.

Patronus : Un petit furet, symbolisant la malice et la ruse. L'agilité du corps et de l'esprit et l'esprit critique et implacable.

Naissance : Le 07 mars 1992, un beau jour de soleil et de joie précaire. A donc 24 ans.

Épouvantard : Lui à 9-10 ans sous forme d'Obscurial, laissant dévaler toute sa colère. Faisant référence à un passage dur de sa vie. Epouvantard d'une dangerosité extrême.

Sang : Né No-Maj'. Ce qui lui a valu les insultes de son père, de certains membres de sa famille, de quelques élèves d'Ilvermorny. Bref, des origines délicates et privilégiées...

Métier : Très très jeune professeur d'Histoire de la Magie. Cette matière la toujours passionnait, qu'elle soit No-Maj' ou sorcière. Création du Congrès, différents essais de violation du code du secret, histoire national d'Amérique ou internationale sorcière, tout y passe !

Ancienne maison : Serpent cornu, pour son côté érudit ,sa gentillesse et son altruisme.

Animal de compagnie : Un boursouflet femelle bleu marine, nommé Aqua. Qui a la désagréable habitude de se comporter comme une petite peste et un animal "légèrement" capricieux.

Informations importantes
Jacob n'a jamais su parler de sa famille, surtout de son père, et esquive toujours le sujet quand il se présente. C'est-à-dire très rarement. S'il y a bien une chose dont il a horreur, c'est bien les sorciers intolérants aux No-Maj' et l'inverse. Cela lui sort par les oreilles, sûrement à cause de, encore une fois, son enfance assez difficile. Niveau goût personnel, on ne peut pas dire que c'est une personne très difficile. Tout lui va. Il a cependant l'affreux tic d'observer tout le monde, qu'ils soient d'accord ou à leur insu. Il ne le dira jamais, mais il est devenu animagus en partie pour ça : pour observer et dénoncer les coups bas infligés lâchement et sans aucuns regrets. Lorsqu'il se sent stressé ou particulièrement énervé, il tapote à peu près tout, que ce soit du pied sur le sol aux mains qui jouent toutes seules de la batterie sur le bureau. Il tient toujours sa salle de classe dans un ordre et une propreté exemplaire. Les murs de son bureau sont tapissaient de bouquins traitant de l'histoire américaine et internationale, tous classés par époque et lieu. Lors de sa scolarité à Ilvermorny, lui et le balai se sont faits une guerre sans merci. C'est vrai quoi, à quoi ça sert de voler si on peut transplaner ?

Résultats académiques
Matières suivies en 7ème année: Astronomie et astrologie, Défense contre les forces du mal, Herboristerie, Histoire de la magie, Métamorphose, Potions, Sortilèges, Soin aux créatures magiques et Chamanisme.
Résultats des AIGLES : Astronomie et astrologie : B.
Défense contre les forces du mal : B.
Herboristerie : A.
Histoire de la Magie : A.
Métamorphose : A.
Potions : C.
Sortilèges : A.
Soins aux créatures magiques : A.
Chamanisme : B.

Résultats des LIEVRE : Astronomie et astrologie : B.
Défense contre les forces du mal : B.
Herboristerie : B.
Histoire de la Magie : A.
Métamorphose : A.
Potions : D.
Sortilèges : B.
Soins aux créatures magiques : A.
Chamanisme : A.

Caractère
Jacob est plutôt quelqu'un d'altruiste, surtout s'il doit transmettre son savoir, et généreux, ne supportant pas la lâcheté et le fait de s'attaquer à des plus petits ou plus faibles que soi. Il est ouvert sur beaucoup de sujet, mais peut se refermer fortement sur d'autres tels que son histoire familiale. Il a horreur des personnes prétentieuses ou trop strictes. Il n'a jamais su les piffrer. Malgré cette aversion totale, c'est un sorcier assez conformiste et qui ne discute jamais trop sur les règles, à condition de ne pas dépasser la limite du raisonnable. On ne pourrait sûrement pas qualifié le brun de personne franche et affirmé, préférant nettement les sous-entendus bien implicites et complexes que les blessantes phrases crues. Pour les points négatifs, c'est une personne très observatrice et calculatrice, doublée d'un espion qui se fiche "un tout petit peu" de l'intimité et de l'espace privé de ses victimes. Il essaie d'être le plus expressif possible, même s'il a hérité du magnifique, coloré et envoûtant visage de son père. Une chance de ouf, vous ne pensez pas...
Jacob est plutôt quelqu'un de très élégant, s'habillant toujours de costard-cravate. Il vient tout juste d'emménager en tant que professeur dans son ancien école, Ilvermorny, pour transmettre toute sa passion en ce qui concerne l'histoire magique. Il en connaît un gros rayon, allant d'Amérique, passant par l'Asie sans oublier l'Europe.


Histoire
Tout à commencer un beau jour de soleil, dans la banlieue de Helena. Le petit Fountayn a vu le jour dans une simple maison trois façades, entouré par des parents aimants provenant d’une simple et banale famille No-Maj’. Le premier changement marquant et bouleversant pour le petit garçon âgé d’à peine quatre ans fut le déménagement précipité de toute la famille pour Billings. En effet, son père avait là-bas son entreprise, fraîchement créée et qui commençait déjà à prendre beaucoup d’ampleur et de renommée. Antoine Fountayn, son père, avait fait fortune dans la fabrication de papier-toilette et en un an, la petite maison trois façades à Helena s’était métamorphosée en une grosse villa, jardinier à plein temps, jardin d’un hectare en plein centre de Billings, dans un quartier bourré de gros chefs d’entreprise et de riches. Gabriella Cunnigham, sa mère anglaise, était femme au foyer, et c’est elle qui a vu grandir son fils pendant que son mari était parti en réunion interminable. Et c’est également elle qui a vu l’accident. Août 1999. Le terrible accident ou la descente en enfer du petit garçon. La sœur de son père, Mirabella Fountayn, était très (mais genre à fond) croyante et avait adopté les délires avec les enfants possédés (qu’est-ce que je vous disais, complètement à côté de la plaque). Et c’est ainsi que lorsque Jacob n’avait que sept petites années, il avait mis feu à un rideau sans aucunes raisons, juste en l’effleurant. Sa mère avait déboulé dans la pièce et avait regardé tétanisée la pièce de tissus s’enflammait avant de reporter son regard sur son jeune fils. Jacob avait hoché nerveusement la tête et le feu s’était soudainement éteint, lançant sur place un rideau complètement noir et en cendres. Gabriella avait été complètement traumatisée sur le coup, et c’est sans réfléchir qu’elle fit la pire erreur de sa vie : elle partit avec Jacob encore sous le choc chez sa tante. Le jeune petit avait toujours été horrifié par cette femme dont la mocheté rivalisait de près avec sa folie. Elle n’avait encore jamais eu de mari (et n’en a jamais aux dernières nouvelles), et possédait un horrible furoncle au niveau du nez. Sa maison était sèche et dénuée de couleurs, un peu comme elle. Le constat était tombé : Jacob était, selon elle, possédé par le malin. Sans suit une séance d’exorcisme indescriptible : la douleur était parfois insupportable. Dans la vision d’un enfant de sept ans, c’était tout bonnement traumatisant.
Pendant le trajet du retour, aucun des deux ne parla. Les yeux du jeune Fountayn étaient braqués sur le sol, et un torrent de larmes sortaient de ses deux prunelles.
« Tu n’as rien fait. » marmonna alors le petit. « Tu n’as absolument rien fait. »
Sa mère avait la gorge serrée et elle ne répondit pas. Pas un mot. Sans était trop pour le jeune, qui ne put se retenir.
« Tu étais censé me protéger ! Tu n’es rien ! C’est toi le monstre ! » hurla-t-il, hors de lui.
Et là, sans prévenir, Gabriella lui colla une baffe mémorable. La tête du garçon faillit se décoller son corps. Les yeux de Jacob étaient écarquillés. Sa mère avait été la seule à le comprendre, à l’aimer, et cette sorcière lui avait retourné le cerveau. Un mal de ventre lui entailla alors l’intestin, et il se plia en deux. La rage monopolisa son cerveau et son cœur.
« Arrête donc tes comédies ! On est bientôt à la maison. » lui ordonna sa mère. « Enfant du Diable… » souffla-t-elle entre ses dents.
La tête de Jacob se releva alors et un hurlement digne des plus beaux films d’horreur sortit de sa gorge. La voiture s’immobilisa d’un seul coup, envoyant la tête de Gabriella contre son volant. Et les fenêtres explosèrent.  

Avril 2002. Il était 8 heures du matin, et Alexandrine venait de transplaner dans l’avenue principale de Billings. Elle venait de rentrer d’Afrique, où elle avait suivi des échanges entre sorciers américains et africains, en poste pour le COMEUDA dans l’optique des rencontres internationales entre sorciers. Cela s’était bien passé, mais passé un an sous ce soleil de plomb l’avait littéralement mise K.O. Il était donc temps pour la jeune femme d’une vingtaine d’année de rentrer au bercail, et de se reposer un peu avant de faire son rapport au Congrès.
Elle venait d’atterrir dans le quartier riche de sa ville. Ce n’était pas très loin de son chez-soi, mais ce n’était pas non plus la porte à côté. De toute façon, Alexandrine était bien trop fatiguée pour rentrer chez soi. Les sens de la jeune adulte avait toujours été très affutée et précis. Alors qu’elle marchait d’un pas pressé, habillée de ses talons à aiguilles, la sorcière se stoppa nette. Il lui suffit juste de passer sa main dans l’air pour se rendre compte d’une chose : il y avait ici une quantité de magie contenue dans l’air bien trop importante pour que ce soit une simple coïncidence. A ce moment-là, et craignait le pire. Qu’est-ce qui pouvait bien se tramer ici, dans sa ville natale ? La sûreté de l’Etat (et surtout sa curiosité) la poussa à aller mettre son nez dans cette affaire roussie.
Une villa assez bien entretenue se dressait devant elle. C’était donc de cette maison qu’était dégagée les torrents de magie. Une de ses mains gantées frappa à la porte. Elle n’eut pas à attendre beaucoup. Une femme blonde vint lui ouvrir. Son visage semblait rongé par la tristesse, mais elle fit tout pour le camoufler.
« Gabriella Fountayn, que puis-je faire pour vous ? » dit-elle d’une petite voie timide et tremblante.
« Rien. J’aimerai juste… » commença Alexandrine.
« Qui est-ce ? » demanda alors une voie masculine provenant du salon.
« Une étrangère. » lui répondit sa femme.
Elle, une étrangère ! Mais pour qui se prenaient-ils, ces No-Maj’, pour la traiter d’étrangère ! Cependant, Alexandrine fit tout pour garder son calme, en souriant à la femme comme un benêt. L’homme arriva alors.
« Que nous voulez-vous ? » lui lança-t-il d’une voie nettement moins calme et douce que sa femme.
« Je veux juste examiner votre…cave. » lui dit la sorcière.
Le mot cave était sorti tout seul, comme ça.
« Notre cave ?! » s’exclama le mari.
« Votre cave. » affirma la jeune adulte, sûre d’elle en essayant d’entrer.
Mais le bras de l’homme lui barra le chemin. Alexandrine eut un petit rire nerveux et, rapide comme l’air, elle braqua sa baguette qu’elle venait juste de sortir sur lui.
« Dégagez. Maintenant. »
L’homme fit un geste de menace et, sans se retenir, un éclair rouge fusa du bout de sa baguette et percuta Antoine, qui vola sur plusieurs mettre avant de s’écraser de tout son poids sur le buffet en bois verni. Ce boucan attira une troisième personne. Une vieille fille, qu’Alexandrine trouvait repoussante à souhait.
« Vous êtes comme lui… » souffla-t-elle de sa voie rauque.
« Lui ? » s’interloqua la sorcière.
Elle n’eut pas le temps de répondre que Mirabella sortit de sa veste un fusil. Les yeux de la jeune adulte s’écarquillèrent mais, à sa grande surprise, une bouteille venue de derrière elle s’éclata sur sa boite crânienne. La personne qui venait de l’assommer était Gabriella. Elle était en pleurs et regardait Alexandrine d’un regard de biche.
« Il est dans la cave. » lui murmura faiblement la femme. « Prenez-le…loin de nous… »

Août 2002. Jacob était assis dans le fond de sa cellule. Cela faisait un an que cet enfer durait. Pendant les deux ans qui ont suivi l’incident de la voiture, il a passé la plupart de son temps enfermé dans sa chambre mais un jour, voulant sortir de cet endroit, il mit feu à la porte. Depuis, c’est prisonnier dans la cave froide et humide qu’il était détenu. Cela faisait deux ans qu’il n’était plus scolarisé. Et là, la porte menant à cette maudite pièce s’ouvrit. Son corps se cabra, ce qui fit raviver les douloureuses cicatrices laissées par le cuire. Mais à sa grande surprise, ce ne fut pas le corps trapu de sa tante ou de son père qui apparut à l’entrée, mais celui d’une femme svelte. Elle tenait dans sa main un long objet produisant de la lumière. Lorsqu’elle passa la lumière blanchâtre sur les murs, son visage se métamorphosa d’horreur. Les façades étaient clouées de croix. Elle se précipita soudainement vers le petit mais s’arrêta de justesse. Les chaînes lui ensanglantaient les poignets, certes, mais une douleur atroce lui déchira l’intérieur de lui. Comme un feu qui vous consume petit à petit. A chaque fois qu’il usait de ses pouvoirs, sa tante le battait, avec son père. Il s’abandonnait à cet univers en influencent ses rêves et étant passé maître dans le contrôle des songes lucides. Et puis, sans qu’il ne s’y attende, Alexandrine prononça quelque chose d’inaudible pour lui et il tomba, inconscient, sur le sol froid.
Lorsqu’il se réveilla, il était dans une pièce inconnue et dans un endroit inconnu. Jacob était là et avait passé quelques mois entouré de guérisseurs. Ces hommes avaient pris la décision de le soigner. Pourquoi ? Il n’en sut rien à ce moment-là. Ce n’est que quelques années plus tard qu’il apprit qu’il avait passé à deux doigts du massacre. Et c’est aussi à ce moment-là que sont épouvantard (qui était une acromentule) se métamorphosa en celui qu’il est aujourd’hui.
Scolarité à Ilvermorny. Sa scolarité se passa très bien, faisant le bonheur d’Alexandrine, qui était devenue sa tutrice. Sa passion pour l’Histoire de la Magie et la métamorphose était notable. Et c’est fin septième qu’il devint enfin un animagus.
Dès vingt-ans, après avoir passé deux ans comme historien de la magie à la solde du COMEUDA, il partit avec une bourse bien douillette pendant trois ans en Asie, pour étudier leur histoire, bien sûr. C’est là qu’un stupide No-Maj’ brisa sa baguette d’acacia et c’est aussi là-bas qu’il acheta sa nouvelle baguette.
Il revint émerveillé de ce magnifique continent et pris la décision, après le départ de l’ancien professeur, de prendre sa place et de commençait sa carrière et surtout, de transmettre tout son savoir…



Derrière l'écran
Pseudo : Mystère, mystère :horacio: ... (non en vérité j'en ai pas c'est tout).

Âge :Mineur.

Code du règlement : Validé par Adriel !

Célébrité sur l'avatar :Logan Lerman.

Où nous as-tu rencontrés ? Grâce à un partenariat... :banana:

Quelque chose à rajouter ?Très beau contexte et surtout, magnifique graphisme :rainbow: !


Animagie

L'herbe bruissait sous ses pieds. Sa marche était rapide et pressée. Il avait tout préparé, enfin, et allait pouvoir après de longues années d'attente et d'entraînement. Tout était en place. Cette idée saugrenue lui était venue il y a maintenant trois ans, fin décembre. Enfermé dans la bibliothèque, puisque cela faisait longtemps qu'il ne rentrait plus "chez lui", Jacob était tombé sur un livre, qui avait été renversé par terre. Un ouvrage traitant de métamorphose. C'était sa matière favorite, avec l'histoire de la magie, qui occupait la première et unique place. Il avait réuni toutes ses affaires sous une vieille souche, à la lisière des montagnes. Il fallait juste tromper la garde du garde-chasse, qui, entre nous, n'était pas une affaire d'une difficulté insurmontable. Ses yeux étaient encore rougis par les larmes, encore une fois. Pour une broutille, certes, mais cela l'affectait quand même. Les autres élèves avaient encore reçu, pour la énième fois de l'année, une lettre de leur proche. Lui, Jacob Fountayn, n'avait rien eu, comme d'habitude. Sauf la lettre d'Alexandrine, mais même si elle était la personne la plus douce de l'univers, elle ne remplaçait malheureusement pas ses géniteurs. Et chaque fois, il s'enfermait dans son dortoir pour pleurer ses cruels parents et l'horreur qu'il lui faisait subir pour une simple question d'idéologie. La lisière se dressait enfin devant lui. Un regard à droit, un à gauche. Non, il n'y avait personne.
Le taillis était sombre et menaçant. Le Serpent Cornu n'avait jamais vraiment apprécié cet endroit glauque, mais c'était la seule place où il pouvait tester son "rituel" sans être déranger. Il devait mordre sur sa chique. Rien qu'au premier pas dans la forêt, tout son corps tressaillit. Il ne mit pas longtemps à trouver ses reliques, enfouies sous une bonne couche de terre. Le tonnerre grondait déjà dans le ciel, et c'est, à son plus grand soulagement, qu'il trouva une potion rouge sang. Parfait. La partie "amusante" de la chose allait enfin commencer. Il frissonnait déjà à cette idée. Il sortit son ancienne baguette en acacia et la pointa sur son coeur. La fiole rouge brillait et n'attendait plus qu'une seule chose : d'être but. Jacob inspira profondément et se concentra en soufflant et en inspirant le plus calmement possible. Un autre éclair déchira le ciel, produisant un véritable bruit de bombe, qui fit sursauter le jeune homme. Le liquide si précieux obtenu par un dur labeur faillit sauter de sa fiole de cristal. Heureusement, le Fountayn le contint à temps. "Un, deux, trois..." murmura-t-il, les paupières tremblantes. Et le liquide fut ingéré. L'idée d'abandonner cette quête folle lui traversa l'esprit. Mais il était trop tard ; mettre à la poubelle tout ce travail serait un véritable gâchis et un gaspillage d'énergie inutile. "Amato Animo Animato Animagus" prononça-t-il d'une voie rapide. Rien. Rien ne se passa. Et puis, en symbiose avec l'éclatement d'un nouvel orage, une douleur insupportable lui envahit le corps et l'esprit. Il se roula parterre avant de se claquer violement le dos sur un mur proche. Ses ongles blanc s'enfoncèrent dans l'épaisse écorce et comencèrent à la lacérer. Pendant quelques secondes, Jacob crut qu'il allait rendre sa vie, et s'envolait vers le monde des morts. Même si toute sa famille le détestait, il avait encore tant de choses à faire avant de quitter ce bas-monde. Tant de choses à accomplir et à prouver. Son uniforme d'étudiant commença à se mêler à sa peau pâle, et la douleur monta encore d'un cran. Et puis, moment de noir, et Jacob s'écrasa sur le sol d'épines. Il rouvrit les yeux. Devant lui se tenait un gros bout de bois. Qu'était-ce ? Il approcha ce qui pensait encore il y a peu être des mains de cet objet et fut surpris de ce qu'il découvrit. Des pattes ! C'était...extraordinaire. Il avait enfin réussi. La joie l'emporta sur tout, et pendant de longues heures qui lui semblaient être infinies, il parcourut la forêt de long en large, dévorant cette nouvelle vie. Et puis, retournant à l'endroit où il y avait souffert le martyr, il se détransforma et s'assit contre l'arbre le plus proche, jouant avec sa baguette d'acacia entre ses mains. La joie lui gonfla le coeur. Il se rappela le pourquoi du comment il avait fait ça. Jacob avait toujours voulu quitter son corps, et vivre une vie joyeuse par procuration, surtout pendant sa difficile enfance. Il avait accompli se rêve infantile, et c'était la seule chose qu'il comptait.

C'était un nouveau départ, pour lui qui était en septième, et synonyme de liberté et d'épanouissement, loin de son père tyrannique...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administratrice


Messages : 382
Multi-comptes : Louison


Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche !

Si tu as besoin de quoique ce soit, n'hésite surtout pas :huhu:

Si tu pouvais juste mettre le cadre de la particularité après celui de la fiche de présa, ce serait pas plus simple pour lire /o/

:coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Administratrice


Messages : 657
Multi-comptes : Evan


Bienvenue officiellement parmi nous ! N'hésite pas si tu as d'autres questions :rose:

J'ai hâte d'en savoir plus sur notre nouveau professeur en tout cas, bon courage pour faire ta fiche ! :love:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité




Bienvenue parmi nous ! Hâte d'en découvrir plus :hello: Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité




Merci à tous pour cet accueil :ballon:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Administratrice


Messages : 382
Multi-comptes : Louison


J'aime beaucoup ce que tu as commencé à nous dire sur le sieur Jacob :huhu:

Par contre, le poil de demiguise n'est utilisé qu'en Asie comme coeur de baguette (oui je sais il est dans la liste des autorisés sur le forum **) donc si cette baguette est celle que tu as reçue à ta répartition, elle doit contenir un poil de womatou, une plume de queue d'oiseau-tonnerre ou une griffe de mapinguari ! Sinon, il faudra que tu nous expliques comment tu as eu cette nouvelle baguette :3 oui je sais je suis embêtante
Sinon, le code du règlement n'est pas complet What a Face Je t'invite donc à y refaire un tour :run:
(+ un détail : le vol n'est suivi qu'en première année donc il n'est pas passé aux aigles !)

Bon courage pour la suite et n'hésite pas si tu as un souci :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité




Ow cool un professeur d'HDM :rainbow:
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Messages : 623
Multi-comptes : Brooke L. Moore


Bienvenuuue :hello: (Un prof d'HdM o/ Heather aime votre matière monsieur ♥)
Bon courage pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maîtres de la Répartition


Messages : 49


Amato Animo Animato Animagus
Vison américain
Le vison d'Amérique (Neovison vison, anciennement Mustela vison) est une espèce de mammifères carnivores de la famille des Mustélidés, originaire d'Amérique du Nord. Anciennement classé dans le genre Mustela, ce vison est le seul représentant actuel du genre Neovison depuis l'extinction vers 1870 du Vison de mer (Neovison macrodon).
Animal commun en Amérique du Nord, il a été chassé sur son territoire pour sa fourrure, puis élevé intensivement en Europe et en Russie, notamment au xxe siècle. Des spécimens importés à cet usage se sont échappés et ont formé par la suite des populations férales dans le reste de l'hémisphère nord. Sa présence en Europe est indésirable car il est en concurrence avec une autre espèce de Mustélidés déjà gravement menacée, le vison d'Europe (Mustela lutreola).

Félicitations !Te voici désormais membre du cercle réduit des animagi... Dans ton message de recensement, tu devras préciser au niveau de l'entrée "Don/Particularité magique" si tu es déclaré ou non auprès du COMEUDA. Au plaisir de lire tes transformations !
Ta forme animale est donc celle d'un vison ; sa fourrure est aussi brune que tes cheveux et ta marque "spéciale", celle qui fait qu'on te reconnaît et qui te rend unique, est une petite tache blanche au niveau du cou, rappelant le nœud de ta cravate.

Bienvenue chez les...
... Professeurs !
Félicitations !Nous avons le plaisir de t'annoncer que tu es validé ! Bravo, le plus dur est derrière toi ! Le staff t'invite maintenant à venir te recenser et à réclamer ton avatar dans les différents sujets appropriés afin d'être sûr que personne ne te vole ce pour quoi tu as si durement travaillé. Une fois recensé, tu pourras enfin créer ta fiche de liens et ton journal de bord pour tenir les autres joueurs au courant de l'évolution de ton personnage. Selon ton envie, tu peux aussi directement te mettre à RP en trouvant un partenaire. Pour ce faire, tu as la possibilité d'en trouver un qui traîne sur la ChatBox, de poster dans le sujet de recherche ou de poster un topic libre.

Si tu as des questions supplémentaires, n'hésite pas à contacter un membre du staff qui se fera une joie de te guider !

Nous te souhaitons d'agréables moments de jeu sur Ilvermorny et au plaisir de te croiser sur la zone RP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jacob Fountayn ~ Exorcism, adventure and history.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ouverture du procès de Jacob Zuma en Afrique du Sud
» INQUIETUDE DE B. OBAMA A JACOB ZUMA POUR LE RETOUR D'ARISTIDE AVANT LE 20 MARS
» Black History: Haitian Monument
» Newark post (la coupe a jacob josefson)
» Jacob le karateka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ilvermorny ::  :: Répartition :: Fiches validées-